samedi 15 septembre 2012

RING ANDERSEN

Type : Ketch bermudien.

   

Gréement : Mâts en 1 seule partie, à barres de flèches 2étages sur le grand-mât, un sur celui d'artimon) ; gréement bermudien ;  2 focs, une trinquette bômée. Un gréement au maniement simple a été préféré à celui de goélette (plus performant et plus esthétique), utilisé pendant une longue période sur ce navire. Le bateau semble sous-toilé. Nous n'avons pas, pour l'instant, de photos de Ring Andersen sous voiles.

Matériaux : Coque et pont en bois (hêtre à l'origine, chêne après la reconstruction).
Date et lieu de lancement : 1948  au chantier Ring Andersen, à  Svendborg (Danemark).
Autres noms : apparemment aucun (à vérifier)
Utilisation initiale : Caboteur danois (Baltic trader).
Dernière nationalité connue : pavillon britannique (propriétaire français)
Dernier port d'attache connu : Lorient.
Dernière utilisation connue : sorties à la journée en charter,évènements à quai (séminaires, etc)

Signification du nom : Ring Andersen (Le propriétaire l'appelle tout simplement le Ring) est le nom du chantier danois qui a construit le bateau. Ce chantier, fondé en 1860 par Jorgen Ring-Andersen, existe encore et s'est spécialisé dans la restauration des bateaux en bois. 
Longueur hors-tout : 35 m
Longueur de la coque : 28 m (?)

Longueur à la flottaison : 23,7 m
Tirant d'eau maximal : 3,3 m
Tirant d'air :  27 m
Déplacement :  230 t .
Surface maxi de voilure : 450  m²
État : modifié, restauré plusieurs fois, apparemment restauré entre 2008 et 2010.
Avant : Étrave à guibre, décorée d'une frise sur chaque bord ; beaupré. Quand le navire servait au transport de marchandises, l'étrave était convexe et le bout-dehors beaucoup plus court.

Arrière : à voûte.
Coque : noire, liston en bois verni.
Superstructures :  rouf  entre les 2 mâts.
 
 

    Ring Andersen  a été lancé en 1948 pour servir de caboteur C'est un des derniers Baltic traders, à voiles et en bois, qui ait été construit, selon les méthodes traditionnelles. Le bateau portait une voile à corne sur chacun des mâts. Il a transporté diverses marchandises entre les pays bordant la mer Baltique et l'Afrique ; activité qui a cessé en 1962, ce genre de bateau n'étant plus rentable
    Le navire a ensuite été restauré, transformé en goélette destinée au charter et aménagée  pour 8 passagers logés en 3 cabines.
   Vendu en 1971 à un navigateur néerlandais, il a continué ce type d'activités en mer des Caraïbes et a participé à des régates classiques.
    Racheté en 1980 par une société basée à Guernesey, le navire a été profondément restauré dans son chantier  danois d'origine (presque une restauration). L'intérieur a été aménagé très luxueusement ; après 3 ans de travaux, le navire est retourné pratiquer son activité aux Antilles (charter et régates).
   Par la suite, appartenu à des Américains qui l'ont abandonné ; c'est une quasi-épave, flottant à peine, qui, a une nouvelle fois, été restaurée dans un chantier de Virginie, sur les bords de la Chesapeake.

    Enfin, racheté en 2009 par un Français, Philippe Besnard, Ring-Andersen a séjourné  à La Rochelle, dans le cadre du musée maritime. Son propriétaire a, début 2012, jugé plus judicieux de rejoindre Lorient ; le bateau est amarré au port de Kernével (voir photo ci-dessous) et est utilisé pour des séminaires et des sorties de la journée en charter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire