mercredi 26 janvier 2011

EYE OF THE WIND


Type : Brigantin.
2 photos d'Eye of the Wind à Brest en juillet 2004  
 

2 photos d'Eye of the Wind à Cherbourg en juillet 2005 
 
Gréement : Mâts en 2 parties ; 4 voiles carrées sur le mât de misaine ; 2 focs, une trinquette ; brigantine et 2 huniers sur le grand mât. Les vergues du mât de misaine peuvent être rallongées au portant pour établir des bonnettes ; voiles d'étai entre les 2 mâts. Le gréement est donc intermédiaire entre celui d'un brick  (qui possède 2 phares carrés complets) et celui d'un brick goélette(qui a un seul phare carré).


Matériaux : Coque et pont en fer; pont recouvert de teck.
Date et lieu de lancement : 1911 au chantier Lühring, à Brake, sur la Weser, en Allemagne
Autres noms : Friedrich ; Sam ; Marry ; Rose-Marie ; Merry.
Utilisation initiale : cargo transocéanique, puis caboteur.
Dernière nationalité connue : britannique
Dernier port d'attache connu : Faversham, en Angleterre, sur nos dernières photos, prises à Cherbourg en 2005. Port actuel : Jersey ?
Dernière utilisation connue : Voilier  de croisière, promenades de la journée (charter).
Signification du nom : Eye of the Wind  : se traduit par l'œil du vent.

Longueur hors-tout : 40,2 m
Longueur de la coque : 31,4 m
Longueur à la flottaison : 27,4 m
Largeur maximale : 7,1 m
Tirant d'eau maximal : 2,75 m
Tirant d'air : ? m
Déplacement :  103 t .
Surface maxi de voilure : 790 m² (553 m² au près).
État :souvent modifié, restauré.
Avant : Étrave à guibre  ; figure de proue représentant une tête en train de souffler ; nom du navire écrit sur chaque bord ; Beaupré en 2 parties. 
 

 
Arrière : à voûte ; gouvernail à tube de jaumière.
 
Coque : noire, liston blanc.
Superstructures : roufs en arrière du grand mât et entre les 2 mâts.
 

     Eye of the Wind  a été construit en 1911 en Allemagne, sous la forme d'une goélette à huniers. Il commerçait avec l'Amérique du sud jusqu'en 1923. Puis il a été utilisé au cabotage, son gréement a été réduit et il a été transformé en caboteur à moteur comme tant d'autres voiliers anciens. Abandonné en Suède le navire a été racheté et restauré par des Australiens et des Britanniques, qui l'ont reconstruit à Faversham, dans le Kent ; et lui ont donné un gréement de brick-goélette, dont les détails ont été modifiés par la suite. Le  gréement actuel date de 1980. Eye of the Wind a depuis beaucoup navigué dans le Pacifique (Australie, Nouvelle-Zélande, Chine, îles d'Océanie) et a participé au tournage de films (Blue Lagoon, White squal, Taipan, Savage island, Lame de fond). Il a plusieurs circumnavigations à son actif (avec passage du Cap Horn) et est revenu en Atlantique en 1992 (il a participé à la Columbus regatta en 1992, puis à des tall ship's races en Europe). Il est venu à Saint-Malo en 1999 (Cutty Sark race), à Brest en juillet 2004 et à Cherbourg en juillet 2005 (Tall ship race). Entre 2000 et 2009, le navire a été utilisé comme yacht privé, parfois comme voilier école, sous pavillon britannique puis danois. Depuis 2009, il est utilisé comme voilier de croisière par un armement allemand : trail and sail.Il navigue aux Antilles en hiver, en Baltique et en mer du Nord en été.
    L'équipage comprend 10 membres et le bateau, aujourd'hui aménagé luxueusement peut accueillir 16 passagers.
   Le centième anniversaire de Eye of the Wind a été commémoré en juin 2011, entre Weymouth et Kiel. 
    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire