lundi 7 mars 2016

NOTRE-DAME DE LA MER (B354)

Type :   flobart

Gréement : flobart : 2 mâts en 1 seule  partie ; 2 voiles au tiers, un foc sur bout-dehors, une longue queue de malet  pour l'écoute du tapecul.


Matériaux : Coque en bois ; mâts en bois.
Date et lieu de lancement : 2008 à Étaples
Utilisation initiale : voilier de plaisance, réplique d'un bateau de pêche de 1905.
Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : plage de Wissant (Pas-de-Calais)
Dernière utilisation connue : voilier de promenade privé

Signification du nom : Notre-dame de la mer plusieurs bateaux sont placés sous la protection de la Vierge Marie.
Longueur hors-tout :  m
Longueur de la coque : 5,5 m
Longueur à la flottaison : m 
Largeur maximale : 2,45 m
Tirant d'eau maximal : m ; dérive sabre.
Tirant d'air :  m
Déplacement :  t.
Surface maxi de voilure : 24 m² 

État :  régulièrement entretenu ;
Avant : étrave faiblement  inclinée un peu arrondie;
Arrière : à tableau presque vertical.


Coque : à clins, noire ;préceinte verte portant à l'avant le maticule B354 (B pour Boulogne). moustaches blanches
 .

Superstructures : bateau non ponté.
 
    Notre-Dame de la mer est une réplique de flobart. Ces bateaux, typiques des plages de la Manche au nord du Havre, sont conçus pour être mis à l'eau à chaque marée, sur des remorques tirées par des chevaux puis par des tracteurs. ces solides canots en bois, taillés pour affronter les rouleaux et sortant le temps d'une marée, ont aujourd'hui été remplacés par des bateaux en alu, fortement motorisés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire