samedi 7 mai 2011

SAV HEOL

Type : Ketch à voiles à corne.

Gréement : mâts en 1 seule  partie (à pible) ;  une grand-voile à corne et un flèche ; un foc, une trinquette ; un artimon à corne


Matériaux : coque  en bois ; mâts  en bois.
Date et lieu de lancement :  1958 au chantier Tertu du Fret (en rade de Brest, dans la presqu'île de Crozon)
Autres noms  : La Fourmi.
Utilisation initiale :  bateau de pêche (coquillier).
Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : Tinduff, en Plougastel-Daoulas
Dernière utilisation connue : Voilier de promenade privé.
 
Signification du nom : Sav Heol est une locution bretonne qui se traduit par lever du soleil., ou encore levant, est. Un bateau de course au large (60 pieds), barré par Samantha Davies, s'appelle Savéol (son sponsor est une coopérative de maraîchers producteurs de fruits, notamment de tomates, basée dans la région brestoise : Guipavas, Plougastel).

Longueur hors-tout :   m
Longueur de la coque : 10,5 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 3,5 m
Tirant d'eau maximal : 1,7 m
Tirant d'air :  m
Déplacement : 17 t.
Surface maxi de voilure :  m² 

État : restauré, bien entretenu
Avant : étrave  faiblement inclinée ; bout-dehors.
Arrière : à tableau peu incliné ;  barre franche.
 
Coque : verte ; liston rouge. immatriculation à l'avant : BR 267625 .


Superstructures : bateau ponté ; rouf entre les 2 mâts ; descente entre le mât arrière et la barre..
 
      Le Sav  Heol est un ancien bateau de pêche à moteur de la rade de Brest. Lancé en 1958, il a dragué les coquilles Saint-Jacques jusqu'en 1991. Son moteur a alors été retiré et il a été regréé en cotre coquillier classique. Il a été transformé en ketch en 2006 (ce gréement divisé lui permet d'être manœuvrable par un marin, en solitaire).
     
        Il reste encore, en rade de Brest, 5 anciens coquilliers, qui naviguent à la plaisance. C'est  un des types  de voiliers traditionnels français dont il existe le plus d'exemplaires, mais il y en a eu plus de 200 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire