jeudi 15 janvier 2015

GERMANIA NOVA

Type : Goélette franche à 2 mâts.
Germania Nova précédée par Elena (photo Dominique Perotin)
Germania Nova (ph. Dominique Perotin)


  Nous remercions Dominique Perotin, peintre sur bois, qui nous a aimablement autorisé à publier ces photos.

  Gréement : 2 mât en 2 parties chacun ; voile à corne et flèche sur chaque mât ; 2 focs, une trinquette. voiles d'étai, spis... Combinaisons de voiles très diverses.

  Matériaux : Coque en acier, pont en acier recouvert de teck ; mâts et espars en bois lamellé-collé.
  Date et lieu de lancement : 2011 au chantier espagnol Factoria Naval (plus précisément de son département "plaisance" : Luxury yachts de Marin (rive gauche de la ria de Pontevedra, en Galice), selon les plans de l'architecte Max Oertz. Ce chantier avait auparavant construit la superbe goélette Elena d'après un plan Herreshof.
 Autres noms : c'est une réplique du yacht Germania, de 1908, dessiné et construit par le célèbre architecte allemand Max Oertz. L'original, construit pour la famille Krupp (richissime famille d'industriels allemands) avait un sister-ship : Meteor, le yacht du Kaiser Guillaume. Germania a été rebaptisé Half Moon après la première guerre mondiale.

Utilisation initiale : yacht
Dernière nationalité connue : Antigua
Dernier port d'attache connu : St Johns (Antigua et Barbuda)
Dernière utilisation connue : Yacht privé, pouvant embarquer des "invités" en charter.

  Signification du nom : Germania est un personnage féminin, une allégorie guerrière, réminiscence du Moyen Age recréée au XIXème siècle pour personnaliser la nation allemande  au moment de l'unification du pays : un symbole de l'Empire Allemand, donc. Le chantier naval de Krupp, près de Kiel, portait lui-même le nom de Germania. Les grands voiliers Sedov et Sea Cloud ont été construits dans ce chantier naval.

Longueur hors-tout :  59,8 m
Longueur de la coque : 47,8 m
Longueur à la flottaison : 35,4 m
Largeur maximale : 8,2 m
Tirant d'eau maximal : 5,5 m
Tirant d'air :  m
Déplacement : 219 t
Surface maxi de voilure : 1308 (jusqu'à 2380 m² au portant)

État : très récent..

Avant : étrave élancée ; bout dehors 

Arrière : voûte très élancée. 
Coque : blanche.
Superstructures : rouf assez haut en arrière du grand mât.

   Germania Nova est la réplique du yacht Germania, lancé en 1908. Identique à Meteor, le yacht du Kaiser, la goélette a participé à de nombreuses régates jusqu'à la déclaration de guerre en 1914. Elle participait alors à des compétition à Cowes, dans l'île de Wight, et a été saisie par les Anglais. On dit que ses hommes d'équipage furent les premiers prisonniers de la guerre. Plus tard, le voilier devint norvégien, puis américain, et finit par faire naufrage sur les côtes de Floride. Son épave existe encore et attire les plongeurs. 
   Des peintures ont illustré les régates qui ont eu lieu entre les originaux de ces yachts au début du vingtième siècle.
    Immatriculé à Antigua, Germania est un voilier de croisière qui navigue surtout sur les côtes d'Amérique du Nord (USA, Antilles). Les 13 membres d'équipage peuvent accueillir, en croisière, 10 "invités". Sa participation à la Transat classique Douarnenez -Antilles de 2012 avait été annoncée, mais le yacht était finalement absent.
   Germania Nova a rejoint, parmi les yachts classiques, les deux grandes goélettes, répliques de Westward (Eleonora) et d'Elena, les fameuses créations de l'architecte américain Herreshoff. Elena vient du même chantier espagnol que Germania Nova. Une régate entre Elena et Germania Nova a eu lieu aux Voiles de Saint-Tropez, mais nous avions déjà quitté la région ce jour-là ; nous attendrons donc pour publier des photos personnelles ; en attendant, voici 2 liens qui présentent quelques images de ce yacht :  http://www.germania-nova.com/ et  Germania Nova yacht
  n

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire