mardi 20 mai 2014

LA VIEILLE DAME

Type : Chaloupe kerhorre.

Gréement : les 2 mâts en 1 seule  partie ; voiles au tiers sur les 2 mâts : la voile d'avant est la misaine, celle du grand mât, le taillevent ; ce taillevent est porté par un gui, comme sur les   chaloupes de la Manche appelées flambarts ; un foc ; bout-dehors.


Matériaux : Coque et pont en bois  ; mâts en bois.
Date et lieu de lancement :  2001 au chantier du Guip à Brest ; architecte Yann Mauffret
Autres noms  : aucun
Utilisation initiale : voilier de plaisance ; l'original était un bateau de pêche aux casiers (chaloupe du Relecq-Kerhuon,dite kerhorre)
Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : le Logeo, en Sarzeau (Morbihan).
Dernière utilisation connue : voilier de promenade.

Signification du nom : La Vieille dame : sans doute en souvenir de Mari-Lizig, une pêcheuse kerhorre dont une autre chaloupe porte le nom et qui est morte à 104 ans.
Longueur hors-tout : 8,4  m
Longueur de la coque : 6,6 m
Longueur à la flottaison : 6,2  m 
Largeur maximale :  2,4 m
Tirant d'eau maximal : 0,5 m
Tirant d'air : 7,2 m
Déplacement : 1,5 t.
Surface maxi de voilure : 50 m² 

État : régulièrement entretenu.

Avant : Peu incliné ;  bout-dehors.
 
Arrière : pointu ; safran à aiguillots et fémelots.


Coque : noire, ligne  blanche.

Superstructures : bateau non ponté.
 
      La Vieille Dame a été construit en 2001 à Brest. Il s'agit, comme Mari-Lizig, d'une chaloupe kerhorre, ressemblant à un petit sinago. le pays kerhorre est l'embouchure de l'Elorn sur la rade de Brest, entre le Relecq-Kerhuon et Plougastel. Cette population pauvre et nomade, ne possédant souvent que leur bateau, était mal vue du reste d ela population et considérée comme "pirate", un peu de la même façon que les sinagos ou que les forbans du Bono. En fait, certains d'entre eux avaient de petites maisons (parfois faites d'une vieille chaloupe renversée) mais toute la famille la quittait, parfois pendant plusieurs jours, pour pêcher.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire