vendredi 19 février 2016

TAMM HA TAMM

Type : Misainier à tapecul


Gréement : les 2 mâts en 1 seule  partie ; le mât de tapecul est amovible et le bateau se présente souvent comme misainier à un seul mât ; voiles au tiers à vergues inclinées sur les 2 mâts : la voile d'avant est la misaine, celle du mât arrière, le tapecul. Un foc sur bout-dehors.


Matériaux : Coque en bois (chêne) ; pontages en pin d'Orégon; mâts en bois.
Date et lieu de lancement : 2013 à Lesconil (Finistère sud), au chantier Le Vivier de Vincent Scuillier
Autres noms  : ?
Utilisation initiale : voilier de plaisance, réplique d'un caseyeur non motorisé de 1947, le Labous Mor.

Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : Lesconil (Finistère sud)
Dernière utilisation connue : voilier de promenade.

Signification du nom : Tamm ha tamm : morceau par morceau, en breton. Sans doute une allusion au filet qu'on remonte morceau par morceau. Labous mor veut dire oiseau de mer.

Longueur hors-tout : 12,4 m
Longueur de la coque : 9,4 m
Longueur à la flottaison : 8 m 
Largeur maximale : 3,3 m
Tirant d'eau maximal : 1,5 m
Tirant d'air : 11,4 m
Déplacement : 8 t.
Surface maxi de voilure : m² 

État : restauré, régulièrement entretenu ;
Avant : étrave faiblement  inclinée.
Arrière : à tableau élancé.
Coque : noire ; ligne jaune
 .

Superstructures : bateau non ponté (pontages partiels à l'avant et à l'arrière).


    Tamm ha Tamm est la réplique d'un  bateau de pêche construit à Pont L'Abbé (chantier Le Bleiz) en 1947. Il a été construit au chantier Le Vivier avec la participation de jeunes stagiaires. C'est le dixième misainier et le plus grand construit par ce chantier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire