mercredi 23 mai 2018

GALLANT



 Type : goélette franche.
    

Gréement : Mâts en 2 parties ; 1 voile à corne sur chaque  mât  ; flèche au-dessus de la grand-voile  ;  2 focs, une trinquette.


Matériaux : Coque et pont en acier.
Date et lieu de lancement : 1909  à Vlaardingen, aux Pays-Bas
Autres noms : Jannetje Margaretha .
Utilisation initiale : harenguier (herring logger)
Dernière nationalité connue : Française; pavillon des Vanuatu.
Dernier port d'attache connu : Douarnenez. 
Dernière utilisation connue : Voilier de transport de marchandises (société TOWT).  

   Signification du nom : Gallant, en anglais, a le même sens que galant en français, mais veut également dire brave, vaillant. Est-ce l'explication du nom du bateau, ou vient-il d'un nom propre ?

Longueur hors-tout : 37 m
Longueur de la coque : 28,2 m (24, 9m au pont)
Longueur à la flottaison :  m
Largeur maximale :  6,6 m
Tirant d'eau maximal : 2,7 m
Tirant d'air :  m
Déplacement : 160 t .
Surface maxi de voilure : 415  m²
État : restauré, bien entretenu.
Avant : Étrave verticale, sans guibre ; bout-dehors.

Arrière : voûte ; gouvernail à tube de jaumière 
Coque : noire, liston blanc.
Superstructures : rouf peint en blanc entre le poste de barre et le grand mât..
  
     Cette goélette, construite à Vlaardingen, aux Pays-Bas, en 1916. C'était alors un bateau de pêche au filet dérivant (herring logger), et il a rempli son rôle jusqu'en 1936. Puis, transformé en caboteur pour un armateur danois, le navire a transporté des marchandises jusqu'en 1982.
      En 1987, racheté par des Hollandais, il a retrouvé son pays d'origine  ; restauré, il a été gréé en goélette, dans le cadre d'un projet éducatif  de réinsertion. Il continue son rôle de voilier-école et participe aux tall ship's races (numéro de voile : TS H 640), mais transportait aussi des passagers en charter pour des croisières (19 passagers) vers la Grande Bretagne, la Norvège et la France et des sorties de la journée. Son propriétaire était
l'armement Zeilen met  De Gallant. 
      En 2017, la goélette est devenue française. Elle transporte des marchandises pour l'entreprise douarneniste TOWT (Transoceanic wind transport). Basée au Port-rhu (port musée) à Douarnenez , elle porte le pavillon des Vanuatu et appartient à un capitaine de la Marine marchande.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire