mercredi 2 février 2011

PRIDE OF BALTIMORE.


Type : Goélette à huniers.
 à Brest, en 1996


   

Gréement : Mâts  en bois, en 2 parties ; 1 voile à corne et 2 voiles carrées (hunier et perroquet) sur le mât de misaine ; des bonnettes peuvent être rajoutées de chaque côté du hunier ; 2 focs, une trinquette  bômée ;  grand-voile à corne et flèche sur le grand mât ; une bonnette peut se rajouter à l'arrière de la grand-voile, sur toute sa hauteur. 

Matériaux : Coque et pont en bois (charpente et bordés en chêne, pont et espars en Douglas) .
Date et lieu de lancement : 1988 sur le quai ouest du port du centre ville (Inner harbour) à  Baltimore (Maryland, USA).
Autres noms : aucun .
Utilisation initiale : voilier école, voilier de croisière, ambassadeur de Baltimore.
Dernière nationalité connue : USA.
Dernier port d'attache connu : Baltimore, Maryland.
Dernière utilisation connue : La même qu'au début..
Signification du nom : Pride of Baltimore : l'honneur, la fierté, l'orgueil du port de Baltimore, grande ville des USA, située au fond de la baie de Chesapeake ; et aussi de l'état du Maryland. La goélette est l'ambassadrice de  la ville et la présente dignement là où elle passe.

Longueur hors-tout : 51,7 m
Longueur de la coque : 32,9 m
Longueur à la flottaison : 27,7 m
Largeur maximale : 8,1 m
Tirant d'eau maximal : 3,8 m
Tirant d'air : 35 m
Déplacement : 190 t .
Surface maxi de voilure : 902  m²
État : régulièrement entretenu.
Avant : Étrave à guibre ; Beaupré très long, en 2 parties.


Arrière : à voûte et tableau  incliné. Le nom du navire, celui du port d'attache et de l'état du Maryland sont inscrits sur le tableau.  Le gui de la grand-voile dépasse très largement le tableau arrière.

Coque : noire, large bande jaune .

Superstructures :  très basses (roufs, capots, descentes, claire-voies) .
 

    Pride of Baltimore est la deuxième goélette portant ce nom. La première a été lancée en 1977 et a coulé en 1986 dans un grain (rafales à 80 nœuds), dans le tristement célèbre triangle des Bermudes. Sur les 12 membres de l'équipage, il y avait eu 4 disparus : c'est un des naufrages les plus dramatiques de bateau traditionnel durant les dernières décennies.
     La construction de la nouvelle goélette a été décidée très rapidement et elle a été lancée en 1988. Elle est plus grande et plus sûre que la précédente, dont la coque mesurait 27,3 mètres de long, 7 m de large, avec un tirant d'eau de 3 m, et qui était gouvernée par une barre franche.
  Les 2 bateaux sont inspirés des Baltimore Clippers, goélettes corsaires, rapides et manœuvrantes, qui se sont illustrées en combattant les Anglais lors de la guerre d'indépendance. Après la guerre de 1812, les goélettes qui existaient encore ont servi au commerce, mais leur capacité était trop faible pour un trafic rentable de marchandises. . Certaines ont servi à la piraterie, d'autres au trafic des esclaves noirs
    Pride of Baltimore est très toilé, grâce à la hauteur des mâts et à la longueur du beaupré et du gui de grand-voile.Très rapide, elle dépasse couramment 10 nœuds. Sa grande maniabilité et l'expérience de son équipage lui ont permis de surclasser de façon impressionnante toutes les autres goélettes lors des régates de Brest en juillet 1996. La goélette participe à des rassemblements de voiliers dans le monde entier ; il participe aussi à des tall ship's races et était au départ de Cherbourg en 2005.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire