mercredi 2 mars 2011

ELEONORA (5)

Type : Goélette franche à 2 mâts.





Gréement : 2 mât en 2 parties chacun  ;  voile à corne et flèche sur chaque  mât  ; 2 focs, une trinquette. voiles d'étai, spis... Combinaisons de voiles très diverses.Numéro 5 sur la grand-voile.


Matériaux : Coque en acier, pont en teck  ; mâts et espars  en bois.
Date et lieu de lancement : mars 2000  au chantier Van Der Graaf, à Hardinxveld-Giessendamp, près de Dordrecht, aux Pays-Bas (achèvement en 2002)
Autres noms  : aucun, mais c'est la réplique du yacht Westward, de 1910
Utilisation initiale : yacht
Dernière nationalité connue : britannique.
Dernier port d'attache connu : Londres
Dernière utilisation connue : Yacht privé, pouvant embarquer des "invités" en charter.

Signification du nom : Eleonora est encore appelée Eleonora E. Qui est cette mystérieuse Eleonora ?
Longueur hors-tout :  49 m
Longueur de la coque : 41,6  m
Longueur à la flottaison : 29,3 m 
Largeur maximale :  8,2 m
Tirant d'eau maximal : 5,2 m
Tirant d'air : 42 m
Déplacement :  219 t.
Surface maxi de voilure : 1100 m²  (jusqu'à 1600 m² au portant)

État : récent, bien entretenu. 

Avant : étrave très élancée  ; bout dehors

Arrière :  voûte très élancée. Les élancements avant et arrière dépassent, en tout, 12 mètres !
Coque : blanche ; hublots


Superstructures : aucune.
 
   Eleonora  est la réplique d'un yacht mythique, Westward. Ce voilier de croisière et de course a été lancé exactement 90 ans avant Eleonora. Gagnant quasiment toutes les régates auxquelles il participait, c'était un des chefs d'œuvre de Nathanael Herreshof, le fameux architecte naval new-yorkais. Son premier skipper était le fameux Charlie Barr. Lors de sa première traversée de l'Atlantique, il ne put, cependant pas battre le record qu'il avait établi avec la goélette à trois mâts Atlantic. Mais il est vrai que celle-ci était plus longue de 15 mètres, tout de même ; et les conditions étaient peut-être moins favorables lors de cette nouvelle tentative. A noter que le chantier qui a construit Eleonora vient de lancer une superbe réplique d'Atlantic.
    Après une superbe carrière, plusieurs changements de propriétaire et de pavillon,  Westward a été sabordée en 1947 (en Manche, dans la fosse des Casquets). Ce naufrage a suivi le décès de son dernier propriétaire, selon les dernières volontés de celui-ci : il préférait cette solution, dans la mesure ou aucun repreneur ne pouvait remettre le navire en état et le faire naviguer.
     Immatriculée à Londres, Eleonora a été construite pour un Néerlandais, Ed Kastelein ; mais il semble qu'elle ait ensuite été revendue à un Suisse. Il n'est pas évident de savoir à qui appartiennent ces grands yachts. La goélette navigue surtout en Méditerranée en été et aux Antilles en hiver. (elle peut y être louée en charter, si on en a les moyens).  Elle s'est fait remarquer aux régates royales de Cannes et aux voiles de Saint-Tropez par ses performances,comme sa quasi-sœur jumelle Elena. Toutes deux sont généralement en tête des voiliers de tradition, même si elles n'arrivent pas toujours à sauver leur handicap en temps compensé (il y a de la concurrence, dans cette spectaculaire "grande classe" !). Construite avec des techniques plus modernes que WestwardEleonora pèse moins lourd que son modèle, bien qu'elle soit, au moins, aussi luxueusement aménagée. Et elle est encore plus toilée, surtout au portant.
       9 membres d'équipage peuvent accueillir, en croisière, 8 "invités". Mais, en régate, les équipiers sont beaucoup plus nombreux.
      

1 commentaire:

  1. vue ce jour à Bastia; magnifique voilier quelle classe

    RépondreSupprimer