mardi 1 mars 2011

MARTROGER

Type :  Ketch à voiles à corne (aurique). 



Gréement : Les 2 mâts en une seule partie (à pible). Voiles à corne sur les 2 mâts. Inscription P B (Phares et Balises) sur la grand voile. 1 foc, 1 trinquette


Matériaux : Coque et pont en bois

Date et lieu de lancement : 1933 au chantier"l'espoir sablais", aux Sables d'Olonne (Vendée).
Autres noms : 
Utilisation initiale :  baliseur à voiles
Dernière nationalité connue : française.
Dernier port d'attache connu : Noirmoutier.
Dernière utilisation connue : 

   Signification du nom : Martroger  est une basse rocheuse, balisée par une tourelle cardinale nord, au nord de l'île de Noirmoutier (près de l'Herbaudière). Le bateau est le troisième à porter ce nom (Martroger III)
    
Longueur hors-tout :   m
Longueur de la coque : 17 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 5 m
Tirant d'eau maximal : 2,1 m
Tirant d'air :    m
Déplacement :   t.
Surface maxi de voilure : 
État : plusieurs fois  restauré ; en cours de restauration en 2011.

Avant : étrave inclinée, guibre (peu courante sur un bateau de cette taille) ; bout dehors ; nom écrit sur chaque bord.
Arrière :  voûte,  tableau  incliné. Pas de queue de malet : la  voile d'artimon est portée par un gui orientable.
Coque : blanche ; lisse de pavois bleue.

Superstructures : discrètes : panneaux, claire-voies, descentes.
 
    Martroger est un ancien baliseur, lancé en 1933 pour les phares et balises. Ce bateau en bois était chargé des travaux d'entretien "légers" : peinture des balises, entretien de l'éclairage, manutention des petites bouées, etc dans les parages de l'île de Noirmoutier. Il assurait aussi la relève des gardiens de phare de l'île du Pilier, situé au nord-ouest de la grande île et servant de phare d'atterrissage pour l'entrée de l'estuaire de la Loire.Cependant, le bateau n'avait pas la place ni les moyens de levage suffisants pour la manutention des grosses bouées.
   Comme la plupart des voiliers de travail de cette époque, Martroger a perdu sa voilure et a été équipée d'un moteur. Une timonerie abritée a été rajoutée dans les années 1960. 
    Réformé en 1991, le bateau a été restauré par l'association "Les amis du Martroger", subventionnée par le conseil régional des Pays de la Loire. La timonerie a été enlevé et un gréement identique à celui d'origine a été remis en place : le bateau est classé monument historique depuis 1993. Il est utilisé pour des sorties à la journée, des classes de mer et des croisières pour participer aux rassemblements de voiliers traditionnels.
     Après plusieurs restaurations, la structure du Martroger posait des problèmes d'attaque par la mérule (pourriture des barrots de pont, notamment) ; une nouvelle restauration a eu lieu en 2005 et actuellement (2010 -2011) le bateau est remis à neuf (remplacement des bordés)
     Bien que le mât arrière soit très reculé, ce bateau peut être considéré comme un ketch, la barre se trouvant en arrière du mât ; la petite taille de celui-ci peut le faire qualifier de tapecul et le bateau serait donc un dundée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire