dimanche 3 janvier 2016

HOEDIC (naufragé)


Hoedic a fait naufrage aux îles Canaries en janvier 2015, suite à une voie d'eau.


Type : Ketch.

 
Gréement : 2 mâts en 1 seule partie chacun  (à pible) ;  voile à corne et flèche sur le grand mât  ;  artimon bermudien ; 3 focs, une trinquette bômée.

Matériaux : Coque et pont en bois (chêne)  ; mâts en bois.
Date et lieu de lancement : 1953  aux Sables d'Olonne
Autres noms  : Pieuse paysanne ; Brigitte
Utilisation initiale :  bateau de pêche : thonier lorientais
Dernière nationalité connue : française.
Dernier port d'attache connu : Le Lavandou (Var)
Dernière utilisation connue : Voilier de croisière et de promenade ; réceptions à quai.

   Signification du nom : Hœdic  (prononcer édig) est une île du Morbihan, au sud-est de l'île d'Houat, en face de la presqu'île de Rhuys. Yves Juguet, qui a acheté le bateau en 1975 pour en faire un voilier de plaisance,  voyait ces îles de sa fenêtre quand il était enfant. A noter que le nom de la commune s'écrit Hœdic alors qu'on trouve l'île orthographiée Hoëdic sur les cartes. En Breton, c'est tout simplement Edig.
  Houat veut dire canard, en breton, et Hœdic serait le caneton (quoique celui-ci soit habituellement appelé kaneg). Houat et Hoedig forment, avec des îlots et de nombreux rochers un archipel où la navigation n'est pas aisée mais favorable à la pêche artisanale (lignes, casiers).
Longueur hors-tout :  27 m
Longueur de la coque :  m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale :  m
Tirant d'eau maximal : m
Tirant d'air : 24 m
Déplacement :   t.
Surface maxi de voilure : 350 m²  (?)

État : restauré, bien entretenu. 

Avant : étrave inclinée ; bout dehors
 
Arrière :  voûte, arrière canoë.
 
Coque : blanche  ; pavois marron ; liston et lisse de pavois noirs


Superstructures : timonerie en arrière du mât d'artimon.
 
   Hœdic  est un ancien thonier, qui a pratiqué la pêche au départ de Lorient de 1952 (Golfe de Gascogne, Portugal, Maroc, Mauritanie) jusqu'au début des années 1960, sous le nom de Pieuse paysanne. Vendu ensuit en Normandie, il a pratiqué le chalutage en Manche jusqu'en 1973. Il était basé à Port-en-Bessin, dans le Calvados.
   A partir de son rachat en 1975 par Yves et Micheline Juguet  il a été restauré pendant 4 ans et transformé en voilier de plaisance pour passagers. Convoyé ensuite vers la côte méditerranéenne française, il propose des croisières vers les îles méditerranéennes (Baléares, Corse, Sardaigne) et des sorties plus courtes au départ de son port d'attache au Lavandou, ou à partir d'autres ports de Méditerranée. des activités diverses (canoë, plongée, et, bien sûr, baignade ) sont possibles à partir du bord. Le bateau assiste régulièrement aux Voiles de Saint-Tropez. Il a changé de propriétaire en 2007.
  Sa capacité est de 6 personnes en croisière, 27 personnes en sortie de la journée et 50 à quai. Il est en général loué par des groupes, mais propose aussi des inscriptions individuelles. Hœdic a aussi servi de cadre à des films et à des séries télé. Il participait à la Mediterranean tallship regatta 2013 et était présent à Toulon à cette occasion, fin septembre. Comme indiqué en en-tête, Hoedic a fait naufrage en janvier 2015, aux îles Canaries alors qu'il était au mouillage devant San Marcos île de Ténérife). L'équipage n'était pas à bord. L'état de la mer avait empêché son renflouement immédiat. A-t-il été renfloué par la suite, nous ne le savons pas






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire