lundi 7 septembre 2015

LE DON DU VENT


Type : Ketch à voiles à corne (aurique).

Gréement : grand mât en 2 parties (à chouque), mât d'artimon en 1 seule partie (à pible) ;  voile à corne et flèche sur les 2 mâts  ;   2 focs,  une trinquette.

Matériaux : Coque et pont en bois (chêne)  ; mâts en bois.
Date et lieu de lancement : 1943  au chantier Burmeistewerf de Brême.
Autres noms  : ?
Utilisation initiale :  patrouilleur garde-côtes allemand de la seconde guerre mondiale.
Dernière nationalité connue : française.
Dernier port d'attache connu : Marseille.
Dernière utilisation connue : Voilier de croisière et de promenade ; réceptions à quai.

   Signification du nom : Le Don du vent: un nom bien poétique pour un voilier...

Longueur hors-tout :  32 m
Longueur de la coque : 19,7 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 6,4 m
Tirant d'eau maximal : 2,7 m
Tirant d'air : 24 m
Déplacement : 100 t.
Surface maxi de voilure : 400 m² 

État : restauré, bien entretenu. 

Avant : étrave inclinée ; bout dehors
Arrière :  à tableau.
Coque : blanche  ; liston orange ; 4 hublots de coque sur chaque bord.


Superstructures : rouf en arrière du mât d'artimon.
 
   Le Don du vent est un ancien patrouilleur allemand, lancé pendant la guerre pour surveiller les côtes. En 1979, il a été acheté par les Marseillais Philippe et  Margo Derain, qui l'ont restauré pour en faire un voilier de plaisance. Il a servi à un tournage de film, et à un programme de recherches sur les cétacés en Méditerranée
    Il est surtout utilisé pour des croisières (16 passagers) et pour des sorties de la journée (27 personnes). L'équipage comprend 2 marins.
     Certaines croisières sont destinées à l'observation des cétacés.

     Bien que ne participant pas à la Mediterranean Tallship regatta, le Don du vent était présent à Toulon à l'occasion de cet évènement, fin septembre 2013.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire