dimanche 20 mars 2011

NORTHDOWN



Type : Barge de la Tamise


Gréement : grand mât en 2  parties, rabattable pour passer sous les ponts ; mât de tapecul très petit ; grand-voile et tapecul à livardes ; flèche au-dessus de la grand-voile. 1 foc sur bout dehors,, une trinquette. Actuellement dégréé.


Matériaux : Coque et pont en bois ; mâts et espars en acier.
Date et lieu de lancement :  1924 à Whitstable, dans le Kent
Autres noms  :
Utilisation initiale : voilier  de transport
Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : Port-Rhu, à Douarnenez (Finistère)
Dernière utilisation connue : bateau musée.

Signification du nom : Northdown : Les Northdown hills sont une ligne de collines qui s'étendent au sud de l'estuaire de la Tamise, au nord du Kent.
Longueur hors-tout :  37,5 m
Longueur de la coque : 27,5 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 6,6 m
Tirant d'eau : 1,2 m
Tirant d'air :   m
Déplacement : 82 t.
Surface maxi de voilure :  m² 

État : restauré en 2000 ; en cours de restauration (?) en 2010 ; très dégradé en 2014.

Avant : vertical ; pas debout-dehors
 
Arrière : tableau
Coque : noire ; grandes dérives latérales.
 

Superstructures : aucune
 
    Northdown est une barge de  la Tamise construite en 1924. Après avoir servi comme barge à voiles jusqu'à la guerre, elle a été transformée en chaland motorisé. Regrée en 1972, la barge est devenue un voilier de plaisance qui s'est fait remarquer lors de nombreuses régates.
     Une barge de la Tamise est une sorte de péniche à voiles, avec un fond tout plat, faible tirant d'eau ; de grandes dérives latérales pivotantes.se révèlent relativement efficaces.Ces barges servaient autre fois au transfert de marchandises entre les navires à fort tirant d'eau et le port (on parle d'allèges). Mais elles servaient aussi de borneurs, transportant toutes sortes de marchandises : de la campagne, elles apportaient le foin nécessaires aux chevaux londoniens ; elles évacuaient le crottin (excellent engrais) produit par ces mêmes chevaux ; le chargement, encombrant,  transporté en pontée et provoquant un important fardage, privait le barreur de toute vue sur l'avant. Les barges transportaient aussi du charbon, des pierres et autres matériaux de construction, dans leur très vaste cale ; elles ont contribué à construire routes et voies ferrées, qui ensuite ont causé leur disparition. Leurs dimensions leur permettait d'affronter le dur clapot de l'estuaire de la Tamise sans problèmes. La taille de leur cale a permis de réaliser des emménagements spacieux et confortables lors de la conversion de ces bateaux en voiliers de plaisance.
       Le gréement à livarde rend les barges facilement reconnaissables ; il n'existe chez aucun autre type de grand bateau, mais se rencontre sur des dériveurs légers, dont le plus connu est l'optimist. 
      Northdown a quitté l'Angleterre pour rejoindre le Finistère en 1991. Après avoir participé aux fêtes de Brest en 1992, il a rejoint Douarnenez ; il est devenu l'une des pièces maîtresses du port-musée (Le Port-Rhu) de cette ville. L'immense carré, aménagé à la place de l'ancienne cale du bateau, abrite une intéressante exposition sur les barges de la Tamise. Mais elle se dégrade de plus en plus et ne naviguera sans doute plus jamais, alors que plusieurs barges restées en Angleterre continuent à promener des passagers et s'affrontent dans des régates acharnées, durant lesquelles la casse n'est pas rare.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire