mercredi 5 août 2015

NOTRE-DAME DE BEQUEREL


Type : Chaloupe non pontée (forban du Bono)
Gréement : les 2 mâts en 1 seule  partie (à pible) ; voiles au tiers sur les 2 mâts : la voile d'avant est la misaine, celle du grand mât, le taillevent ; un foc amuré sur le bout-dehors


Matériaux : Coque et pont en bois ; mâts en bois.
Date et lieu de lancement :  1991 à Saint-Goustan, le port d'Auray. Réplique d'un forban du Bono construit en 1912 au Bono.
Autres noms  : aucun.
Utilisation initiale : voilier de plaisance ; l'original était un bateau de pêche.
Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : Le Bono, près d'Auray (Morbihan).
Dernière utilisation connue : voilier de croisière et de promenade.

Signification du nom : Notre-Dame de Bequerel  est aussi une jolie chapelle, située entre Le Bono et Plougoumelen.. Elle est célèbre pour ses sablières sculptées (l'une montrant un sanglier jouant du biniou).
Longueur hors-tout : 15,5  m
Longueur de la coque : 11,5 m
Longueur à la flottaison : 10,1  m 
Largeur maximale :  3,4 m
Tirant d'eau maximal : 1,65 m
Tirant d'air :  14 m
Déplacement : 9 t.
Surface maxi de voilure : 103 m² 

État : restauré,  bien entretenu.

Avant : étrave verticale ;  bout-dehors.numéro A 1912 (A pour Auray, 1912 pour la date du lancement de l'original)

Arrière : pointu.
Coque : noire ; liston blanc

Superstructures : bateau non ponté (pontages partiels à l'avant et à l'arrière).
 
    Notre-Dame de Bequerel  est la réplique d'un forban du Bono, petit port situé sur un affluent de la rive gauche de la rivière d'Auray. C'est un bateau typique de ce port, qui en a compté près d'une centaine à la fois ; quand on voit le port du Bono aujourd'hui, on se demande où on les mettait tous ; beaucoup mouillaient certainement dans la rivière. 
    C'est un bateau qui ressemble beaucoup aux chaloupes sardinières du Finistère et de la région lorientaise ; il est plus grand et plus puissant que les sinagos, qui ne sortaient pas beaucoup du Golfe du Morbihan. Les forbans allaient pêcher dans la grande mer (Morvraz, par opposition à Morbihan) : en baie de Quiberon, dans les parages d'Houat et d'Hoëdic, et jusqu'à la baie de la Vilaine. Ils pêchaient à la drague et au chalut à perche. La réplique est équipée pour pratiquer ces pêches, et des essais de chalutage ont été réalisés à son bord.
     Contrairement aux sinagos, dont quelques exemplaires ont pu être restaurés, les forbans avaient complètement disparu à la fin du vingtième siècle
     Notre-Dame de Bequerel a été construit par l'AFPA d'Auray (Association pour la formation professionnelle des adultes), avec la collaboration du chantier du Guip. le lancement a eu lieu en juin 1991 à Saint-Goustan, le pittoresque port d'Auray. 
    Les pêcheurs de Séné (les Sinagos) et les autres riverains du Golfe, qui n'étaient pas toujours des petits anges non plus, considéraient les Bonovistes comme des gens peu fréquentables ; d'où le surnom de forbans donné aux pêcheurs du Bono et à leurs bateaux. En fait, les actes de "piraterie", motivés par la pauvreté de ces pêcheurs, concernaient surtout le dragage frauduleux des bancs d'huîtres, voire des vols sur les parcs ; ce qui se produit encore parfois de nos jours, ça et là, sur le littoral et pas uniquement par des gens pauvres....Et le partage du milieu marin entre ses différents utilisateurs continue à provoquer des
 conflits.
      Aujourd'hui, la paix est revenue entre les gens de la rivière d'Auray et ceux du Golfe ; le nouveau forban est un voilier de plaisance qui navigue aux côtés des sinagos dans des régates et la seule compétition est d'ordre sportif. Tous les 2 ans, ils invitent ensemble tous les équipages qui veulent faire la fête avec eux, et cette semaine du Golfe est devenue un des évènements incontournables pour les amateurs de beaux voiliers. En travaux durant les premiers mois de 2016, il sera présent aux fêtes  de Brest et Douarnenez cet été.

     Pour des renseignements et des nouvelles fraîches sur le forban, voyez son site internet ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire