dimanche 6 mars 2011

PETITE LANDE

Type : Goélette à voiles à corne (aurique).


Gréement : Les 2 mât en 1 partie chacun  ;  voile à corne et flèche sur chaque mât  ;  un foc,  une trinquette.
Matériaux : Coque en alu, pont et roufs en teck ; mâts et espars en bois (spruce).
Date et lieu de lancement : 1992 au chantier Universal yachting à Carros (Alpes Maritimes) ; réplique d'une goélette de 1927, Kinkajou, dessinée par John Alden.
Autres noms  : aucun
Utilisation initiale : yacht
Dernière nationalité connue : française.
Dernier port d'attache connu : La Rochelle
Dernière utilisation connue : Yacht privé
 Signification du nom : Petite lande : ?

Longueur hors-tout :  20 m
Longueur de la coque : 16,4 m
Longueur à la flottaison : 11,9 m 
Largeur maximale : 4 m
Tirant d'eau maximal : 2,3 m
Tirant d'air : 17 m
Déplacement : 26 t.
Surface maxi de voilure : 202 m²  au près, 278 m² au portant.

État : récent, bien entretenu. 
Avant : étrave inclinée, convexe  ; bout dehors
Arrière :  voûte élancée
Coque : noire.

Superstructures : rouf en arrière du grand mât.
 
    Petite lande  est une goélette récente, réplique d'une des goélettes qui pêchaient  la morue sur les bancs de Terre-Neuve au départ du NE des États-Unis et de Nouvelle-Écosse (Canada) ; elle ressemble, en beaucoup plus petit, du fameux Blue Nose, que nous n'avons pas encore eu la chance de voir en France.
     Ce voilier  privé participe à de nombreuses régates, dans les environs de la Rochelle et au-delà, ainsi qu'aux rassemblements de voiliers traditionnels. Son entretien et son fonctionnement étaient aidés par le musée maritime de La Rochelle, auquel il était associé (comme, par exemple, Pesa, Viola ou Joshua). Il semble actuellement en vente, ou il a changé de propriétaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire