dimanche 3 juin 2018

BOA ESPERANÇA

Type :  caravelle            


Gréement : Mâts en bois. 1 voile latine sur chaque mât.

Matériaux : Coque et pont en bois.
Date et lieu de lancement : 1992
Autres noms :  aucun
Utilisation initiale : Navire musée.
Dernière nationalité connue : Portugaise
Dernier port d'attache connu : Lagos
Dernière utilisation connue : Voilier musée en état de naviguer.

Signification du nom :  Boa Esperança : Bonne espérance, en portugais. Comme le cap du même nom, au sud de l'Afrique, découvert par B. Diaz.
 
Longueur hors-tout : 23,8 m
Longueur de la coque :  m
Longueur à la flottaison :  m
Largeur maximale : 6,6 m
Tirant d'eau maximal : 3,3 m
Tirant d'air : 18 m
Déplacement : 85 t .
Surface maxi de voilure : 155

État : Réplique, restaurée.

Avant : Étrave droite, peu inclinée. Pas de figure de proue.

 

Arrière : tableau arrière très élevé ;  dunette

Coque : marron.
Superstructures :  gaillard d'arrière,  portant la dunette, très surélevé.
                            


  Boa Esperança  est une réplique de la caravelle avec laquelle Bartolomeo Diaz a contourné le cap de Bonne espérance en 1488. Bien que basé au Portugal, ce bateau appartient à la fondation Noao Victoria, qui gère aussi la Nao Victoria, El Galeon et la Nao Santa Maria. Le bateua participait aux fêtes de Paimpol en 2017 et sera à Bordeaux pendant le festival "Bordeaux fête le vin", mi-juin 2018.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire